L’Ombudsman, un médiateur au service des citoyens belges

Publié dans: Actualités nationales

image name

Depuis le 1er juin, le notariat belge met à disposition des citoyens un Ombudsman, auprès de qui ils peuvent s’adresser pour leurs plaintes éventuelles. Son rôle principal est de les protéger et d’assurer le bon fonctionnement du notariat. Un nouveau site www.ombudsnotaire.be y est entièrement consacré.

Alors même que les enquêtes de satisfaction témoignent de la grande confiance placée dans les notaires belges, certains conflits peuvent apparaître. L’Ombudsman a pour mission principale de traiter les plaintes des clients et de formuler des recommandations au niveau individuel et structurel. Cela permet de continuer à favoriser le fonctionnement de la profession et cela, de manière indépendante, impartiale et accessible afin que le citoyen se sache protégé de manière optimale.

Le plaignant peut introduire sa plainte par courrier, par email ou online via le site web www.ombudsnotaire.be. Le traitement de la plainte est gratuit et dure au maximum 90 jours (renouvelable une fois si la complexité du cas l’exige). Toutes les informations relatives à la procédure et à la manière dont la plainte est traitée sont disponibles sur le site web.

Il y a un ombudsman pour chacune des langues officielles en Belgique. Du côté francophone, il s’agit de l’ancien notaire Pierre Wuilquot. En collaboration avec son homologue néerlandophone, André Michielsens, ancien président du CNUE, l’ombudsman francophone est responsable de la gestion, de l’organisation et du fonctionnement de l’Ombudsman pour le notariat.