Passation de pouvoirs à la présidence du CNUE

Publié dans: Actualités CNUE

image name

Lors de la cérémonie de passation de pouvoirs qui s’est déroulée à Rome le 12 janvier 2015, Me Jean Tarrade a passé la main à son successeur, Me Paolo Pasqualis, notaire italien à Portogruaro, qui devient donc président du Conseil des Notariats de l’Union Européenne (CNUE) pour l’année 2016. Dans un discours prononcé à cette occasion, Me Tarrade est revenu sur les différents défis auxquels le notariat européen a dû faire face en 2015 : le projet de directive sur la SUP, celui sur les documents publics, les attaques subies par les notariats nationaux notamment en France et en Italie.

Néanmoins, de ces difficultés Me Tarrade en a tiré plusieurs convictions : la fonction notariale a un avenir en Europe et il se joue à Bruxelles. Dans cette optique, il a appelé son successeur et les membres du nouveau Conseil d’administration à maintenir un « dialogue constructif avec les institutions européennes sur la base, non pas d’une défense corporatiste, mais de l’affirmation sereine de l’utilité de notre fonction, de l’efficacité de l’acte authentique comme élément de sécurité juridique et de paix sociale ». Enfin, il a exhorté les notariats présents à anticiper les évolutions technologiques car « l’avenir du notariat européen sera conditionné par sa capacité à développer davantage d’outils communs au service des citoyens européens ».

Il a été rejoint sur ce point par Me Pasqualis dans son discours d’investiture. Celui-ci a déclaré vouloir inscrire l’action de sa présidence dans la continuité du Plan 2020 des notaires d’Europe. Ainsi, parmi ses priorités de l’année 2016, la mise en route dès le mois de janvier d’un nouveau programme de formation qui prévoit l’organisation de 11 séminaires dans 11 Etats membres. Il a appelé de ses vœux à ce que les projets développés par les notaires d’Europe soient mieux connus des notaires et des institutions européennes, comme la plateforme de collaboration en ligne EUFides, la plateforme de vérification des signatures électroniques Bartolus et l’interconnexion des registres testamentaires par l’ARERT.  

L’ensemble des délégations présentes s’est ensuite rendu à la Chambre italienne des députés. Elles ont été reçues par les députés Donatella Ferranti (présidente de la commission « Justice »), Franco Bordo (président de la commission « politiques européennes »), Andrea Martella et Silvia Fregolent. Les députés italiens ont souligné l’importante contribution du CNUE à la construction d’un espace juridique européen, notamment par la réalisation des différentes initiatives comprises dans le Plan 2020.

Le communiqué de presse du CNUE est disponible au lien suivant : http://www.notaries-of-europe.eu//index.php?pageID=13204

Des informations supplémentaires (CV, photos, message du président) sur la page web de la présidence 2016 du CNUE sont disponibles au lien suivant :  http://www.notaries-of-europe.eu//index.php?pageID=13190