José Marqueño de Llano, élu président de l’Union internationale du notariat

Publié dans: Actualités CNUE

image name

Mardi 19 octobre, Me José Marqueño de Llano a été élu président de l’Union internationale du notariat (UINL). Me Marqueño, qui fut président du Conseil général du notariat d’Espagne et conseiller de cet organisme, exercera ce poste durant les trois prochaines années (2017-2019) en remplacement du jusqu’alors président, le sénégalais, Daniel-Sédar Senghor.

Le programme que j’ai présenté, explique Me Marqueño, « est le fruit d’une réflexion collective du Notariat espagnol, étant donné que nous affronterons cette présidence internationale comme un travail d’équipe. Bien que le notariat espagnol a toujours été fortement impliqué dans les tâches de l’UINL, nous avons considéré que c’était le moment idéal pour avancer et intensifier notre engagement de service et d’aide à l’Union et à tous les notariats qui la composent ».

« Ces dernières années, les notaires espagnols ont assumé de nouvelles compétences et notre rôle en tant qu’autorité publique a été reconnu », signale José Marqueño. « Nous avons également intensifié notre collaboration avec l’Administration dans de nombreux sens : dans la lutte contre le blanchiment de capitaux et la fraude fiscale entre autres (ce qui a mérité une reconnaissance expresse à échelle internationale), et nous avons connu un développement technologique d’avant-garde sans comparaison. La vocation européenne et transatlantique du Notariat espagnol est aujourd’hui un actif important qui peut servir de catalyseur d’efforts et de projets entre l’Europe et l’Amérique. En ce sens, nous considérons prioritaire de partager et d’étendre cette expérience aux notariats d’Afrique et d’Asie. Nous devons être capables de démontrer la réalité suivante : le système notarial est un des systèmes les plus efficaces et n’est pas plus coûteux que d’autres ».

Mes principaux objectifs du nouveau président sont : consolider la présence notariale en tant que garantie des droits fondamentaux des citoyens, transmettre à la société les valeurs du notariat, élargir les foncions des notaires pour le bénéfice des citoyens et défendre le document notarial, en encourageant sa reconnaissance en tant qu’axe structurant du système de sécurité juridique préventive mondiale, en considération à son utilité sociale.

Pour atteindre ces objectifs, l’UINL engagera des actions telles qu’encourager la participation du notariat mondial face aux organismes nationaux et internationaux pour divulguer la potentialité du système notarial, promouvoir le dialogue et l’échange entre les différents systèmes juridiques pour établir des ponts de rencontre et de collaboration, intensifier la collaboration des notariats membres avec l’Administration et le pouvoir judiciaire des États, mettre en valeur la déontologie notariale en concevant des systèmes préventifs dissuasifs de conduites condamnables, encourager des activités pour la formation continue des notaires des 86 pays membres et stimuler la mise en œuvre technologique et de l’environnement numérique dans tous les notariats.

Concernant l’Union internationale du notariat

L’Union internationale du notariat (UINL) est une organisation non gouvernementale créée pour promouvoir, coordonner et développer l’activité notariale dans le monde et pour protéger la dignité et l’indépendance des différents notariats. Elle est composée de 86 pays qui représentent les 2/3 de la population mondiale. www.uinl.org  

L’UINL est dirigée par un conseil de sept membres qui sont désignés tous les trois ans. À la tête de celui-ci se trouvent le président et cinq vice-présidents qui représentent chacun des continents ou sous-continents affiliés à l’Union (Amérique du Nord, Amérique centrale, Amérique du Sud, Europe, Afrique et Asie) et un trésorier. L’organisme possède un bureau central à Rome (Italie) et un Office Notarial Permanent d’Échange International (O.N.P.I.) dans la ville autonome de Buenos Aires (Argentine).

Trajectoire professionnelle

Me José Marqueño de Llano est notaire à Barcelone et fut président du Conseil général du notariat (CGN) de 2005 à 2008. Durant son mandat au CGN, il a participé activement à des prises de décision transcendantes telles que la création de l’Organe centralisé de prévention (OCP) et l’Organe de collaboration tributaire (OCT) des notaires espagnols, qui luttent contre le blanchiment de capitaux et la fraude fiscale, et la création d’un réseau informatique qui connecte toutes les études de notaires espagnoles entre elles et avec l’Administration.

De plus, Me Marqueño de Llano a été conseiller de l’Union internationale du notariat, vice-président de l’Office notarial permanent international, président de la Fondation Aequitas (fondation qui défend les droits des personnes les plus vulnérables), président de l’Ancert (Agence notariale de certification) et président de la Fondation culturelle du notariat.

Dans le domaine académique, le déjà président de l’UINL a été professeur aux universités Autónoma de Catalogne et Pompeu y Fabra, directeur de plusieurs cours et auteur de diverses publications.