L’ARERT chez les notaires roumains

Publié dans: Actualités CNUE

image name

Le 8 juin dernier, l’ARERT et le Notariat roumain ont organisé une conférence destinée à sensibiliser les notaires roumains aux interrogations des registres testamentaires étrangers. En effet, le RERT est encore trop peu utilisé par les notaires roumains bien que l’interconnexion soit effective depuis 2011. Devant une cinquantaine de participants, Me Philippe GIRARD, Président de l’ARERT, a expliqué l’intérêt d’interroger les registres situés dans les autres pays européens. Il a insisté sur la responsabilité encourue par les notaires en cas d’absence de recherche de dispositions testamentaires à l’étranger. Me Octavian ROGOJANU, Vice-Président de l’ARERT, Membre de la Chambre de Bucarest, a, de son côté, souligné les spécificités du règlement sur les successions internationales. Enfin, une démonstration en direct du fonctionnement du RERT Light a permis d’emporter la conviction de l’auditoire sur la rapidité et la de l’utilisation de cet outil.

Me Laura BADIU, Présidente de la Chambre de Bucarest, présente à cette conférence a reconnu la simplicité du fonctionnement de l’interconnexion et la nécessité d’y recourir.

Cette rencontre a permis de fructueux échanges. Un notaire roumain a même pu fait part de son expérience positive dans le règlement d’une succession franco-roumaine. Souhaitant renouveler cette expérience, l’ARERT se tient à la disposition des Notariats qui souhaiteraient eux-aussi organiser une telle manifestation.

image name