Déclaration de Me Popov, Présidente du notariat croate

Publié dans: Actualités CNUE

image name

Suite à l’adhésion de la Croatie à l’Union européenne, le notariat croate a rejoint les rangs du CNUE en tant que membre de plein droit. Sa présidente, Me Lucija Popov, en sera la représentante. Membre observateur depuis 2004, le notariat croate a déjà accumulé une grande expérience des travaux du CNUE. Et, il souhaite s’impliquer sans attendre dans la vie de l’organisation. Ainsi, dès l’annonce officielle de l’entrée de la Croatie dans l’UE, Me Popov nous déclarait :

« Il faut que la profession notariale soit reconnue comme une profession  garantissant la sécurité juridique pour les citoyens et assure les conditions d’une croissance stable pour l’Etat et pour la Société.
Elle doit satisfaire à tous les besoins des parties impliquées, de façon professionnelle et au rythme des technologies modernes.

La tâche du CNUE et celle de chaque notariat membre du CNUE est de promouvoir et de représenter la profession notariale. Celle-ci est accomplie essentiellement par les travaux permanents sur de nouveaux projets qui contribuent considérablement à la création d’un espace européen de justice, tout au bénéfice du citoyen européen.

La mise en place d'initiatives, telles que les différentes applications web « Successions Europe », « Couples en Europe » et le Réseau Notarial Européen, donne un accès plus facile et plus rapide aux services notariaux.

Ces projets vont dans le bon sens et le notariat croate s’impliquera avec passion dans ceux à venir, au sein des différents groupes de travail du CNUE. 

Le CNUE a un rôle qui implique une grande coopération avec les institutions européennes, et notamment avec la Commission européenne. Ceci n’est pas le rôle d’un observateur mais plutôt d’un initiateur et d’un promoteur de projets. En ligne avec projets et les initiatives législatives de l’UE qui sont d’importance pour les notaires, le CNUE devra chercher à s’inscrire dans la stratégie européenne pour le développement d’un espace de liberté, de sécurité et de justice.

Un travail d’information et de pédagogie auprès des confrères européens est aussi important. La formation permanente dans le domaine du droit de l’UE et du droit des autres Etats membres est une tâche que le CNUE doit poursuivre, comme par exemple le programme « L’Europe pour les Notaires - Les Notaires pour l’Europe » de cette année. La coopération bilatérale entre les notariats est souhaitable pour la formation des notaires, surtout ceux confrontés à un grand nombre de questions transfrontalières.

La communication mutuelle et la coordination des notariats au sein du CNUE donnent un aperçu et favorisent une analyse comparative de la profession au niveau national. Ceci est utile au niveau national puisque des données peuvent être obtenues et analysées parles différents instituts qui existent dans les notariats des Etats membres. Cela permet d’identifier les meilleures pratiques européennes Au niveau national, ceci peut constituer une bonne base pour préparer des initiatives législatives.»

Site web du notariat croate : www.hjk.hr